Lexique
Recherche      
CLOCHES - Fonderie d'Art

pages 1 - 2


Cloches d'églises retour menu principal

"Prier sur de la beauté" (Saint Pie X), telle est la mission des cloches PACCARD.


Alcala de Xivert, Espagne

Une Fonderie de cloches,
7 générations de fondeurs...

Depuis 1796, plus de 120000 cloches sont sorties de nos ateliers. Des déserts de l'Alaska jusque dans les îles Fidji, des Etats-Unis jusqu'au Japon, les cloches PACCARD sonnent sur les terres les plus lointaines. La raison de cette renommée tient principalement à la très grande musicalité de nos cloches, fruit d'un savoir-faire transmis de père en fils depuis 7 générations.

Maîtrise du profil, qualité du métal et précision de l'accordage ont donné à la Fonderie PACCARD sa réputation mondiale. A l'instar de Steinway, Fazoli, Selmer ou Stradivarius, PACCARD est aujourd'hui synonyme d'excellence musicale.

Comment fabrique-t-on une cloche ?

Le moule d'une cloche est fait d'une terre spéciale, très minutieusement préparée. Il se compose de trois parties distinctes et superposées : le Noyau , la fausse cloche et la Chape , formées à l'aide d'un outil appelé planche à trousser.

Le noyau. C'est la partie du moule qui représente l'intérieur de la cloche. En d'autres termes, après la coulée, le noyau remplira exactement l'intérieur de la cloche. Il est construit en briques habilement disposées, cerclées avec du fil de fer et recouvert d'argile.

La fausse cloche. Cette partie du moule, en terre friable, représente la cloche elle-même, dont elle tient provisoirement la place. Elle a donc les mêmes dimensions, la même épaisseur que la future cloche. C'est sur cette fausse cloche que l'on place l'ornementation et les inscriptions. Ces décors sont en cire et en relief.

La chape. C'est la partie supérieure du moule, celle qui va recouvrir la fausse cloche. Elle est également en terre et formée de couches successives. Les premières couches sont obtenues au moyen d'une terre très fine, presque liquide, que l'on nomme " Potée ". Ensuite, on continuera la fabrication de la chape avec de la terre glaise, plus épaisse, armée de chanvre, qui assurera à l'ensemble une plus grande solidité.

On procède alors à la cuisson du moule, opération qui fera fondre les décorations en cire placées au préalable et dont les empreintes resteront en creux et à l'envers dans la chape.


La planche à trousser

Démoulage : Le moule étant terminé, va-t-on procéder aussitôt à la coulée ? Pas encore. Ici se place l'opération du démoulage.

La fausse cloche, avons-nous dit, remplace provisoirement la future cloche en bronze ; elle n'est utile que pour la fabrication de la chape. Le moment est venu de l'enlever.

A l'aide d'un palan, on soulève la chape et l'on brise la fausse cloche. La chape est alors replacée sur le noyau. Entre ces deux parties du moule et grâce à une portée minutieusement établie, il reste un vide créé par la disparition de la fausse cloche. C'est ce vide que viendra occuper le métal en fusion lors de la Coulée .

suite page 2...

Qui sommes nous?    |    Plan du site    |    CNIL    |    Ajouter aux favoris    |    Liens